Débat organisé relatif à la concertation préalable à la création d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) sur le secteur Bercy Charenton

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement :

« Merci Mme la Maire. Le débat et la délibération nous permettent de faire un bilan des 4 années de concertation sur la future ZAC Bercy Charenton. La concertation, pour arriver à la création d’une ZAC, peut sembler longue mais ce n’est que le début des débats, et la durée est à la hauteur de l’enjeu que représente le projet. Il s’agit ici de la création d’un nouveau quartier pour Paris et ce n’est pas rien. C’est un quartier qui sera à l’entrée de la ville, visible en premier lorsque l’on arrivera de l’Est. Il devra donc raconter quelque chose sur Paris. On parle ici de 60 hectares pensés dont 13 hectares urbanisables. Ce projet ne peut exister sans la SNCF et RFF. Toute la complexité des limitations et des grands axes techniques du projet résident dans ce partenariat, très important pour l’opération. La délibération qui fait état des différentes étapes de la concertation montre bien deux choses. La concertation a servi à quelque chose. Le projet a évolué en prenant en compte les craintes exprimées par les élus et les habitants. La plus emblématique est celle de la préservation des activités dans le tunnel Baron-Leroy. La prise en compte également comme enjeu prioritaire de faciliter l’accès aux transports et de simplifier la vie du piéton du quartier de Bercy qui est un peu replié sur lui-même de par sa disposition actuelle. Deuxième chose à remarquer. Le projet a perdu un peu en ambition, en raison des énormes contraintes techniques du lieu et des propriétaires. Je me rappelle qu’au début du projet, en 2011/2012, j’expliquais dans mon entourage que nous allions recouvrir les voies ferroviaires, ce qui est exclut aujourd’hui. Ainsi, je m’interroge beaucoup sur la manière dont on va faire cohabiter logements, écoles, bureaux avec ces rails. Un dernier mot sur la répartition des logements prévus à ce stade. Nous regrettons toujours la part des logements intermédiaires qui stagne à 20%. Le quartier de la Porte de Charenton est déjà marqué par un fort taux de logements sociaux et le taux de 60% prévu dans le projet final ne cadre pas avec les objectifs de répartition équilibrée sur Paris et dans l’arrondissement. Nous nous donnons le droit d’attendre la fin du débat pour choisir notre vote. »

Nous avons finalement voté POUR car l’enjeu du vote portait sur la création d’une ZAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>