Communication sur la politique culturelle menée dans le 12 arrondissement

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement 

« Plus que jamais, notre arrondissement va devoir être un arrondissement où la jeunesse se sente bien, vous l’avez rappelé avec l’arrivée de l’université Sorbonne-Nouvelle à Nation, le quartier va accueillir jusqu’à 6000 étudiants sur une journée de cours. Si l’université trouve très bien sa place dans le quartier à ce stade, l’arrivée des étudiants pose plus de questions et d’inquiétudes auxquelles vous avez sûrement déjà répondu hierSans nous refaire un compte-rendu exhaustif de la réunion, pouvez-vous nous rassurer sur les moyens que la Mairie met en œuvre pour accueillir correctement les étudiants, comme la restauration pour petit budget ou les transports. Ça a été évoqué par M. GRÉAU, l’irrégularité actuelle du 29 ne sera plus possible. Le contrat jeunesse de l’arrondissement n’évoquait que partiellement l’arrivée de l’université Sorbonne-Nouvelle, la communication qui est arrivée dans un second temps l’évoque de façon plus concrète avec justement les espaces de restauration et les espaces de travail qui seront réservés aux étudiants.

Revenons au contrat qui s’articule autour de 8 objectifs très ambitieux. J’aimerais appuyer sur quelques mesures, comme celle sur l’accompagnement partenarial renforcé des parcours scolaires. Le dispositif du stage de 3e pour tous initié par le centre de Paris est à encourager, accompagner, développer ; d’ailleurs, vous le proposez dans votre contrat. Donner le coup de pouce qu’il faut aux collégiens de 3e pour exercer un stage qui leur apporte vraiment quelque chose dans leur orientation est essentiel. Le stage de 3e, c’est le début du réseau professionnel qui peut vous accompagner longtemps et très loin. Un autre axe du contrat évoque le logement pour les jeunes.

Vous sollicitez les bailleurs sociaux avec un dispositif de colocation à étudier, est-ce qu’il serait possible de travailler avec les étudiants pour les logements sociaux qui ont de la place pour les accueillir ? Je pense à ces appartements familiaux devenus trop grands lorsque les enfants partent et pour qui la rotation du logement tarde. On viendra rompre l’isolement et favoriser le lien intergénérationnel. Pas question de sous-location, évidemment, qui pourrait être contraire à la loi, mais le bailleur pourrait éventuellement baisser légèrement le loyer de son occupant s’il acceptait d’héberger un étudiant.

S’épanouir, c’est aussi avoir accès au sport et à la culture. Paris est une ville culturelle par excellence, nos musées et nos salles de spectacle proposent des tarifs attractifs aux étudiants et aux jeunes en général.Dans le 12e, nous sommes les bons élèves en matière de culture avec le « Pass Culture » qui permet d’accéder encore plus facilement à des événements culturels. La pratique sportive est aussi très demandée et à Paris, on peut regretter que les équipements sportifs publics soient moins faciles d’accès que les équipements culturels, pour tout un tas de raisons : place, mutualisation de moyens, organisation… et il y là un volet de progression pour le contrat jeunesse.

Une question pour terminer sur le Conseil municipal des jeunes, qui a un temps existé dans le 12e et qui n’existe plus, est-ce un choix mûrement réfléchi d’autant que vous avez un volet citoyenneté très important dans votre communication, et c’est un point à développer dès le plus jeune âge. En plus du comportement des élus, expliquer le fonctionnement des institutions et le travail des élus est des actions qui peuvent limiter la méfiance de concitoyens vis-à-vis de la politique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>