Voeu déposé par les élu(e)s du groupe écologiste du 12e arrondissement relatif à une communication sans stéréotype de sexe.

Présentation du voeu par  David GREAU, Adjoint à la Maire du 12e arrondissement 

« Ce voeu sera également examiné au Conseil de Paris et est déposé par certains de nos collègues dans d’autres arrondissements. Ce voeu intervient une semaine après la Journée Internationale du Droit des Femmes. L’idée principale est de lutter contre le sexisme et de promouvoir l’égalité dans l’ensemble des actions menées par l’Arrondissement et par la Ville de Paris. Un protocole d’accord a été signé en juillet 2013 entre le ministère des Droits des Femmes et les grandes associations de collectivités, et permet de promouvoir cette égalité femmes-hommes. Depuis 2001, notre arrondissement est piloté par des femmes. En tant que grand organisateur d’événements, en tant que lieu d’accueil de manifestations, mais aussi en tant que vecteur et pourvoyeur de communication, nous avons un rôle à jouer dans la promotion de cette égalité femmes-hommes. Nous devons systématiquement nous poser la question sur la manière dont nous faisons notre communication, comment elle sera perçue, et sur le message que nous véhiculons.

Ce voeu est assez simple et demande : Que la Ville de Paris se dote d’une charte pour une communication publique sans stéréotypes de sexe diffusée au sein de la DICOM et auprès des agents affectés à des missions de communication dans les autres directions et les mairies d’arrondissement. Que cette charte s’applique aux événements accueillis par l’Hôtel de Ville et les mairies d’arrondissement, notamment en demandant la parité des intervenant-e-s à la tribune. Que l’ensemble des correspondances et formulaires administratifs, notamment électoraux, de la Mairie du 12e arrondissement de Paris comporte des déterminations genrées. »

Explication de vote de François Haab, conseiller de Paris

 » Une brève explication de vote. Nous allons devoir revoir le vocabulaire puisque le terme de sage-femme va poser problème, dorénavant. Nous allons tous nous habituer à parler de maïeutique puisque le terme de sage-homme n’existe pas. Plus sérieusement, je rejoins l’objectif soulevé par ce voeu. Je suis juste gêné par l’objectif de parité. Vous l’avez d’ailleurs dit avec une petite pointe d’humour. Mais il est vrai que c’est un objectif qui ne me semble pas atteignable. Si on veut servir cette cause au maximum, que je rejoins totalement, je pense que l’objectif de parité, tel qu’il est affiché dans le voeu, n’est pas possible, n’est pas souhaitable, n’est pas réalisable. Malheureusement, sur les trois propositions du voeu, celle-ci me contraint à l’abstention parce que je pense que ce n’est pas possible. Si vous amendiez ce voeu, je le voterais avec grand plaisir. Imaginons une assemblée où il y ait majoritairement des femmes, car il s’agit d’une réunion publique qui concerne majoritairement des femmes. Réciproquement, dans ma discipline, si je fais demain une réunion d’urologues où il y a 95% d’hommes, comment je fais pour avoir la parité ? C’est pour donner un peu de pragmatisme à cette mesure. »

David GREAU, Adjoint à la Maire du 12e arrondissement

 » M. HAAB. L’idée derrière tout cela est de provoquer le questionnement. Matériellement, il y a des tribunes dans cet arrondissement qui seront à 100% féminines et qui continueront à l’être. Je vous propose de modifier, dans ce second attendu, le terme « demandant » par le terme « veillant », donc de dire que cette charte s’applique aux événements accueillis par l’Hôtel de Ville et les mairies d’arrondissement en « veillant » à la parité des intervenants de la tribune. Ce n’est pas catégorique, mais cela permet de se poser la question, que les organisateurs se posent la question en opportunité sur la composition de la tribune. »

Quelle différence entre les véhicules partagés et Autolib ?

À l’occasion d »une délibération sur le développement des services de véhicules partagés à Paris, Christophe NAJDOVSKI, Adjoint à la Maire de Paris, Conseiller de Paris a fait le point sur les différences entre les véhicules partagés et autolib. Nous décidons de vous partager son intervention qui évoque des chiffres d’une étude sur la mobilité avec autolib et l’autopartage.

« L’auto-partage, c’est une voiture partagée à des moments différents par des personnes différentes qui peuvent se retrouver seules ou à plusieurs dans la voiture. Cette délibération propose un nouveau service de véhicules partagés avec à la différence d’Autolib’, un système qui fonctionne en boucle et non pas en trace directe. Cela signifie que l’on ramène le véhicule au point de départ, là où on l’a emprunté. Ces systèmes existent depuis une quinzaine d’années en France mais jusqu’à présent, c’était confiné dans des parkings souterrains. L’intérêt est de leur donner de la visibilité. Nous sommes dans des systèmes complémentaires d’Autolib’ puisque là où Autolib’ est utilisé en moyenne 35 minutes pour des trajets de 8 à 9 km. Autolib’, c’est en quelque sorte le trajet moyen d’un taxi. Les systèmes d’auto-partage correspondent à des usages plus longs, en moyenne 6 heures, pour des trajets plus longs. C’est ce service que nous voulons développer à Paris et dans notre arrondissement. Je vous donne les chiffres d’une étude réalisée par un cabinet spécialisé en matière de mobilité qui s’appelle 6T et qui a réalisé une enquête auprès de 1 100 usagers de véhicules auto-partagés, soit 600 usagers d’Autolib’ et 500 usagers de la société Mobizen qui est l’une des sociétés d’auto-partage. Cette étude a montré qu’un véhicule Autolib’ remplace 3 voitures particulières tandis qu’une voiture auto-partagée en boucle, remplace 7 voitures particulières. Nous avons aussi les effets d’Autolib’ et des systèmes d’auto-partage sur la démotorisation. Autolib’ réduit de 23% le parc automobile suite à l’abonnement. Il est majoritairement utilisé par des Parisiens qui se déplacent dans Paris. Pour le système d’auto-partage en boucle, on a une réduction de 67% du parc automobile. Autolib’ permet une réduction de 11% des kilomètres parcourus en voiture et l’auto-partage permet une réduction de 45% des kilomètres parcourus en voiture. Ces deux systèmes sont complémentaires. Ils permettent l’un et l’autre, un usage plus raisonné de la voiture individuelle. Les systèmes d’auto-partage en boucle ont un effet beaucoup plus fort en termes de démotorisation et de report modal que le système Autolib. »

Vœu relatif à l’aménagement du quartier Bercy-Charenton, déposé par les élu-es écologistes du 12e

Voici l’intégralité du voeu déposé par le groupe EELV du 12e.

Considérant que les objectifs approuvés par le conseil de Paris relatifs à l’aménagement du quartier Bercy-Charenton sont d’améliorer les liaisons entre les communes de Paris et de Charenton-le-Pont, de proposer une programmation urbaine mixte, de faciliter l’accueil de nouveaux modes de transports en commun et de faciliter l’environnement du site et les espaces publics ;

Considérant que ces objectifs ne prédéterminaient nullement la morphologie urbaine future du quartier ;

Considérant que, dans le cadre d’un réel urbanisme participatif, la concertation aurait ainsi dû permettre de déterminer les grandes lignes de la morphologie du quartier ;

Considérant que le bilan de la concertation fait apparaître que des inquiétudes ont régulièrement émergé quant à l’implantation d’immeubles de grande hauteur et l’impact sur le paysage urbain parisien ;

Considérant que ces inquiétudes n’ont pas été prises en compte et que seules ont été retenues et mises en avant les quelques contributions favorables à l’implantation d’immeubles de grande hauteur ;

Considérant que l’implantation de 5 ou 6 immeubles de grande hauteur est de ce fait envisagée à l’issue de la concertation ;

Considérant que la réalisation de ces tours qui aurait un impact majeur sur la morphologie du 12e arrondissement et du sud-est parisien ne peut être imposée aux Parisiennes et aux Parisiens mais doit recueillir leur adhésion majoritaire.

Sur proposition des élu-es écologistes, le conseil du 12e arrondissement souhaite que soit organisé un référendum sur l’implantation d’immeubles de grande hauteur à Bercy Charenton. 

Ophélie Rota, Conseillère d’arrondissement

Nous voterons pour car il reprend une inquiétude que nous avons souvent exprimée à savoir la hauteur des bâtiments qui seront construits dans ce quartier. Merci.

Question : Le fonctionnement de la Foire du Trône et d’autres manifestations sur la pelouse de Reuilly

Mme Ophélie ROTA
« Une rapide intervention pour rappeler à notre bon souvenir le voeu d’Europe Ecologie Les Verts, voté en novembre dernier et qui prévoyait que soit étudiée « la relocalisation de la Foire du Trône et des cirques sur un terrain dédié et par conséquent, la requalification de la pelouse de Reuilly ». Quand aurons-nous un débat entre élus puis avec les habitants sur cette question ? Et nous voterons pour. »

Explication de vote Voeu relatif à Bercy Charenton (12e) : extension du périmètre de la Zac posé par les élu-e-s du groupe écologiste

Éléments de contexte

Nous avons eu un débat l’extension  du périmètre de la Zac Bercy-Charenton, une opération de très grande envergure pour notre arrondissement. 63 hectares a réaménagé pour créer un nouveau quartier et un espace partagée avec la ville de Charenton. Des logements, des bureaux, une école, u collège, une bibliothèque, une crèche, une piscine, y sont envisagés. Premier coup de pioche prévu en 2018, le dernier en…2030.

Le groupe EELV a associé un voeu à cette délibération «  C’est la raison pour laquelle nous avons déposé un voeu, afin qu’il y ait une étude relative à la relocalisation de la Foire du Trône et des cirques sur un site qui soit dédié. Cela peut être sur Bercy-Charenton ou ailleurs. Et que l’on ait également une étude sur la requalification de la pelouse de Reuilly, 10 hectares qui sont aujourd’hui en très grande partie, stérilisés et inutilisés en dehors des manifestations massives qui s’y déroulent. Par ailleurs, il y a une autre question à savoir celle du maintien du statut piétonnier des voies du Bois de Vincennes tout au long de l’année. C’est aussi l’occasion de poser la question de la qualification de l’entrée du Bois de Vincennes. Nous avons demandé à ce qu’il y ait une étude sur la possibilité d’une suppression pure et simple de l’accès au périphérique à la Porte de Reuilly qui vient parasiter le fonctionnement de ce site. » 

Nous sommes intervenus sur le voeu déposé par le groupe EELV

Mme Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement :

« Je m’exprime sur le voeu déposé par le groupe écologiste. Nous voterons pour ce voeu qui va dans le sens de nos propositions durant la campagne 2014. Nous pouvons voter ce voeu car il comporte la mention « ou ailleurs » pour la relocalisation de la Foire du Trône. Si elle avait été relocalisée dans la ZAC Bercy-Charenton, cela aurait été une erreur. Nous aurions été au coeur des immeubles d’habitation et les nuisances sonores régulièrement dénoncées par les riverains auraient perduré. Nous aurons d’autres débats sur le futur emplacement de la Foire du Trône et ces débats devront se faire en concertation avec les forains et les riverains. Par ailleurs, nous saluons le fait que ce voeu évoque la requalification de la pelouse de Reuilly qui est également l’une de nos priorités.»

Vote

Nous avons voté pour l’extension du périmètre et le voeu du groupe écologiste