Tribune : L’Europe au quotidien

Parler d’Europe dans un journal local, quelle drôle idée ! Pas tant que cela quand les prochaines élections européenne sont le 26 mai et parce que l’Europe est au cœur de nos vies, au cœur de notre quotidien.

Certains de nos concitoyens ne voient dans l’Europe qu’une grosse machine administrative qui se mêle de nos affaires internes et nous pollue la vie quotidienne. Il faut ajouter que depuis plus de 30 ans, nos dirigeants trouvent une coupable toute désignée quand une décision est contestable : c’est la faute à l’Europe ! Tout cela crée au premier regard un contexte bien négatif.

Même s’il y a effectivement des réglementations qui peuvent nous paraître farfelues, les décisions européennes ne sortent pas par magie, elles ne sont pas désincarnées. Chaque élu européen témoigne de la formidable démocratie qui règle au parlement européen. Chaque loi est étudiée, contestée, amendée, avant d’être soumises au vote. Elles sont toutes le résultat d’un processus commun aux 28 pays de l’union et donc la synthèse de ce qui nous rassemble quel que soit notre pays. Sans Europe, pas de grandes réformes ou de grands projets dans le tourisme, l’énergie, l’agriculture, l’environnement, la formation,….

L’Europe est l’échelon pour faire face au monde et pour espérer apporter des solutions aux problématiques du 21e siècle : la transition écologique, la recherche scientifique, l’intelligence artificielle, les migrations, un nouveau modèle social harmonisé.

Etre européen ne veut pas dire être moins français, chaque pays garde ses spécificités culturelles, historiques. Le citoyen ne perd rien, avec l’Europe, au contraire il ne fait que gagner !

N’ayons aucune crainte à demander plus d’Europe pour la France !

Tribune publiée dans Notre #12eme avril-juin 2019