Voeu rattaché au plan vélo 2015-2020 pour une piste cyclable dans le faubourg saint Antoine

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement :

« La présentation du voeu sera très rapide. Nous avons déposé un vœu avant d’avoir vu la délibération. Un vœu concernant une piste cyclable qui relierait Nation et la Place de la Bastille via le Faubourg Saint-Antoine. Cet axe structure notre arrondissement et permet de rejoindre aussi bien des points importants d’habitation que des lieux de travail. Cet espace n’est absolument pas sécurisé pour les vélos. Nous avons demandé à ce que ce soit étudié. »

Réponses de deux adjoints au maire et de Madame la Maire qui nous a demandé de retirer notre voeu car celui-ci était déjà satisfait. Ce que nous avons fait.

 Fabrice MOULIN, Adjoint à la Maire du 12e arrondissement, Conseiller d’arrondissement

« Très rapidement. C’est notamment par rapport au vœu. Je vais parler au nom du parti Radical de gauche que je représente et il faut le dire aussi, en tant qu’habitant du 12ème , habitant de Paris et usager de la route. Je voulais saluer cette délibération et son engagement pour la subvention pour l’achat de vélos triporteurs et de vélos cargos dans le cadre du programme vélo. L’objectif de passage de 5% de la part modale à 15% est totalement louable dans le cadre de la réduction de la pollution. Nous pouvons aussi noter l’aide de la Ville de Paris à l’achat de véhicules d’assistance électrique. Je voulais marquer un point de vigilance par rapport aux objectifs dans le vœu de l’UDI sur une piste cyclable entre Bastille et Nation. Certes, 15% de la part modale est un objectif louable mais qui laisse encore beaucoup de place pour les véhicules. Il faut voir le tracé que pourrait suivre cette piste cyclable et les conséquences sur l’ensemble de l’arrondissement et de Paris au niveau de la circulation notamment les reports de circulation sur les commerces environnants. J’appelle le conseil à la vigilance sur ce sujet. Merci. »

David GREAU, Adjoint à la Maire du 12e arrondissement, Conseiller d’arrondissement

«Je souhaite également revenir sur votre vœu Mme ROTA dont je partage la philosophie. Je vous remercie de l’avoir déposé. Je souligne le ton constructif de ce vœu particulièrement non polémique. Les préoccupations que vous y mentionnez figurent dans le plan vélo qui vous est parvenu après. Il y a eu un petit décalage de l’arrivée des délibérations pour le Conseil d’arrondissement. Etant donné que votre proposition est reprise dans le plan vélo, je vous demanderai de le retirer. Le Faubourg Saint-Antoine est un axe stratégique qui sera aménagé dans un second temps de cette mandature. Comme l’a souligné M. MOULIN, il y a des problématiques spécifiques auxquelles nous sommes vigilants. Un aménagement de voirie favorable aux cyclistes n’est pas favorable aux co-cyclistes. Il s’agit d’un aménagement global le plus souvent ce qui permet d’apaiser la rue.

Mme Catherine BARATTI-ELBAZ, Maire du 12e arrondissement, Conseillère de Paris

« Merci beaucoup. Effectivement, Mme ROTA, l’itinéraire que vous nous proposez d’étudier, figure dans les deux grands aménagements que nous proposons de réaliser dans notre arrondissement. Le premier étant la poursuite de l’itinéraire cyclable sur le boulevard de Reuilly et le boulevard de Picpus. Je note que cet aménagement fait consensus et qu’il va faire l’unanimité au sein de notre conseil. Je m’en réjouis d’avance ; Nous pourrons le porter ensemble auprès des riverains. Le deuxième aménagement structurant dans notre arrondissement est un élément important de la liaison entre l’est et l’ouest, entre deux bois, et figure dans cette carte sur le faubourg Saint-Antoine. Certaines difficultés existent mais nous nous engageons par cette délibération à l’étudier comme vous nous y invitiez dans votre vœu. Est-ce que vous acceptez de retirer ce vœu au profit de cette délibération ? »

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Oui, nous allons retirer ce vœu. J’aimerais juste relire clairement ce qui est écrit dans l’annexe afin que nous soyons d’accord sur la raison pour laquelle nous retirons ce vœu. Vous écrivez « la rue du faubourg Saint-Antoine sera également aménagée pour relier la Place de la Bastille à celle de la Nation ». Et vous allez même plus loin. C’est là que nous souhaitons vous dire que nous participerons à cette réflexion plus large « cette rue soulève quant à elle des difficultés pour le confort des piétons, la circulation des bus et les livraisons. Ce projet devra ainsi s’inscrire dans une réflexion plus large que celle du déplacement des cyclistes ». Nous sommes tout à fait d’accord avec cette phrase et nous retirons notre vœu. »