Réaménagement des places parisiennes vote de la concertation et des premières pistes

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Mme la Maire, vous connaissez notre enthousiasme sur le sujet. Vous connaissez également nos interrogations sur le budget alloué et la place du T3 dans la future Place de la Nation. Comme mes collègues Les Républicains, nous sommes en accord avec l’esprit des projets étudiés par les services. Nous y retrouvons deux idées fortes pour l’UDI-MODEM, que les concertations ont réussi à faire émerger. A Nation, la transformation des contre-allées en zones de rencontres, presque totalement fermées à la circulation, sauf pour les taxis, les riverains et les véhicules d’urgence. A Bastille, l’étude du sens unique de circulation d’une partie du Faubourg Saint-Antoine. C’était dans notre programme de 2008, alors que M. HAAB et moi-même faisions campagne.

Plusieurs élus l’ont dit ce soir, la place de notre histoire de France devra aussi retrouver toute sa grandeur à Nation et à Bastille. Cette demande a été formulée en masse lors des réunions de concertation, et je crois que vous avez correctement entendue.

Les moyens financiers alloués à ce plan de réaménagement restent une inquiétude, car nous parlons ici de 30 millions d’euros pour 7 places. C’est une somme faible qui ne peut laisser de la place qu’à des travaux cosmétiques plus qu’à des opérations d’urbanisme structurantes. Or, j’ai le sentiment que, pour Nation et Bastille, on part plutôt sur des opérations structurantes pour la Ville de Paris. Mme la Maire, pour avoir suivi beaucoup de réunions publiques sur Nation et Bastille, je sais qu’au début de chacune de vos interventions publiques, vous précisiez bien l’esprit du plan, qui se veut différent du projet d’envergure de la Place de la République. Mais il ne faudrait pas créer la déception parmi les habitants qui ont montré un intérêt grandissant au fil des réunions publiques.

Un point de vigilance sur Bastille spécifiquement : l’avenir des foires aux antiquaires et autres foires d’art contemporain. Sait-on déjà où nous allons les reloger dans le projet que nous sommes en train d’étudier ? Autre point de déception possible identifié, la mention dans la délibération de cette phrase : « Sous réserve que les études de circulation confirment la possibilité (…). » Quand aurons-nous les études sur le report de circulation afin que les services puissent travailler sereinement sur ce projet ?

Pour terminer, l’arrivée du T3, qui est prise en compte dans tous les projets étudiés Place de la Nation. Je répète que, sur ce sujet, la majorité nous piège. Sous la précédente mandature, le groupe centriste a défendu le tramway jusqu’à Nation, et la précédente majorité l’avait toujours refusé en votant contre. A présent, la majorité prévoit de le prolonger. Le prolongement du T3 est une réelle source d’inquiétudes pour les habitants. Son prolongement terminé à la Porte de Vincennes est incompréhensible, alors même que la ligne 1 et que les bus 26 et 86 font déjà le trajet entre Porte de Vincennes et Nation. Nous ferons des propositions sur cette question. Mais tout cela ne nous empêchera de voter pour les délibérations. »