Intervention sur la Politique culturelle du 12e arrondissement.

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Bravo. Merci pour ce contrat culture qui permet de dresser un état des lieux très complet de l’offre culturelle dans l’arrondissement. C’est l’occasion de nous rendre compte de la diversité de nos équipements : théâtre, danse, offre musicale, cirque, arts visuels, galeries, cinéma, même un musée avec la Cinémathèque, l’artisanat, des espaces de lecture à travers nos librairies indépendantes.

Encore une fois, notre arrondissement fait preuve d’une diversité incroyable, et c’est une véritable chance. Vous avez d’ailleurs lancé le Pass culture en 2015 avec l’objectif de faire mieux connaître aux habitants la richesse culturelle autour d’eux. Aujourd’hui, vous dénombrez 6 000 abonnés dans toute la capitale, dont 86% dans le 12e. Le chiffre est très encourageant, malheureusement un peu faible par rapport à l’ambition du Pass culture. Pour aider à son développement et pour que ce Pass culture touche un public plus large, pourquoi ne pas l’offrir à tous les nouveaux mariés du 12e arrondissement, public varié par excellence ?

Je soutiens les priorités d’actions que vous détaillez dans ce contrat culture, tout particulièrement votre volonté d’équilibrer l’offre sur tout le territoire du 12e, notamment vers le périphérique, ainsi que l’action que vous souhaitez mener avec les bailleurs sociaux. Les équipements culturels existent en périphérie. Nous pouvons citer le Musée de l’Histoire de l’Immigration ou encore le Théâtre du CISP. En revanche, un aspect n’est pas très présent, en tout cas pas formellement, il s’agit de la notion d’échange et de lien que la culture permet. Je pense par exemple au lien entre les générations. La culture permet de créer un lien intergénérationnel. Cela pourrait aussi être une priorité d’action. Des événements pourraient être organisés, faisant découvrir à l’autre sa culture : le slam, la danse de salon, le hip hop, le rap, le théâtre partagé, etc.

Madame la Maire, je sais que vous travaillez bien avec le directeur de l’Opéra Bastille. Profitez-en pour multiplier les échanges entre les élèves de nos écoles du primaire, du collège et du lycée pour leur faire découvrir l’opéra, mais aussi la variété des métiers et le savoir-faire nécessaire pour faire vivre un lieu comme celui-ci. Je pense qu’au moment des orientations scolaires, cela peut susciter des orientations. Nous voterons toutes les délibérations raccrochées. Merci. »