Délibération pour la création de la régie personnalisée école du Breuil

 Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Pour commencer, je tiens à saluer l’engagement et le travail de Pénélope KOMITES pour l’école Du Breuil. Toutes les solutions présentées dans la délibération ne sont peut-être pas satisfaisantes pour tout le monde, mais l’action de Pénélope KOMITES est réelle pour défendre cette école et son savoir-faire.

L’école Du Breuil est une fierté pour l’arrondissement, comme peuvent l’être d’autres écoles spécialisées, car son rayonnement dépasse largement les frontières parisiennes et franciliennes. Elle existe depuis 1867 à l’époque où Paris se transformait et où l’on accompagnait le changement. Paris se verdissait, alors on prévoyait la formation pour ces nouveaux métiers.

151 ans plus tard, nous avons tout autant besoin des savoir-faire des professionnels formés à l’école Du Breuil. Nous avons voté le Plan Climat et le Plan Biodiversité de Paris, et nous avons activement besoin de ce maillon essentiel pour la transition écologique que nous souhaitons pour Paris.

Le changement de statut de l’école en régie personnalisée a, je crois, un réel intérêt pour le développement de l’école avec, par exemple, la création d’un Conseil d’administration. L’école gagnerait en autonomie avec plus de réactivité dans les décisions prises par des personnes directement concernées et impliquées dans l’établissement. Par ailleurs, la régie personnalisée n’impacte pas le statut des agents de l’école, ni leurs droits ni la rémunération ou les prestations sociales.

Toutefois, nous pouvons nous interroger sur un point : Cette délibération vient-elle réellement répondre à l’inquiétude des investissements nécessaires aux bâtiments de l’école ? Voilà plus de 15 ans que des budgets d’investissement sont votés. Or ils ne sont jamais débloqués. Nous arrivons aujourd’hui à une situation où les bâtiments reçoivent des élèves et ne sont pas forcément aux normes de sécurité. Ces investissements devraient être l’acte 1 du plan d’action en faveur de l’école Du Breuil pour accompagner son évolution et maintenir son niveau d’excellence. Aujourd’hui, quels engagements sont pris par la Mairie pour verser la somme nécessaire aux travaux ? Quelles sont les garanties, alors qu’une nouvelle étude de programmation de travaux va démarrer et rendra ses conclusions à l’été 2019 ? Les travaux nécessaires sont déjà connus de la Mairie. Nous demandons également de porter une attention toute particulière au prochain recrutement du directeur ou de la directrice et du responsable de formations. Pour le vote, nous attendons la réponse de Madame KOMITES. »

Nous avons finalement voté en faveur de la délibération.

Débat organisé sur la transition écologique dans le 12e arrondissement.

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Assurément, le sujet est primordial pour l’avenir de notre ville. L’écologie et la préservation de l’environnement doivent infuser l’ensemble de nos décisions politiques. La Maire de Paris a fait adopter à l’unanimité le Plan Climat quelques mois auparavant. Les objectifs pour Paris sont très ambitieux : la rénovation énergétique des logements et bureaux, la sortie du diesel dès 2024, 50% d’aliments consommés à Paris issus de denrées agricoles dans le bassin parisien à l’horizon 2030. Ce dernier point me semble particulièrement important car, au-delà du bio dans nos cantines scolaires, la notion de circuit court est essentielle. J’ai le sentiment que nous sommes assez en avance sur ce point dans le 12e arrondissement.

Au milieu des nombreux projets lancés dans l’arrondissement pour participer activement à la transition écologique, votre communication rappelle la votation citoyenne sur le Plan Climat démarrée le 25 mai. L’objectif affiché est la sensibilisation des Parisiens afin qu’ils rentrent de plain-pied dans la dynamique du Plan Climat qui va changer nos habitudes de vie au quotidien. L’intention est louable et nécessaire. Mais, encore une fois, cette démocratie participative interroge sur le rôle des élus. Le Plan Climat a été adopté à l’unanimité. La Maire de Paris a déjà reçu tous les feux verts pour agir. Quelle est l’utilité réelle de cette votation citoyenne ? Quelles conséquences des résultats ? Si les habitants votent peu, est-ce que nous serons assurés de n’avoir aucune remise en cause des mesures du Plan Climat ?
Je profite de la communication pour vous poser des questions sur les premiers projets Parisculteurs décidés l’an dernier, comme les toits de l’Opéra Bastille qui doivent accueillir la culture de houblon. La seconde session a eu lieu la semaine dernière. Je voulais savoir où étaient les associations et les entreprises lauréates. Je vous remercie. »

Projet de Nouveau Plan Climat Air Energie de Paris vers une ville neutre en carbone et 100% énergies renouvelables en 2050.

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Merci, Madame la Maire. Pour nous, Paris a un rôle majeur pour faire respecter les accords de Paris. Nous allons voter pour, et ce vote nous engage tous jusqu’en 2050. Le groupe UDI-MODEM et moi particulièrement, ne pouvons que soutenir cette vision
proposée pour Paris. La vision est-elle réaliste ? Assurément, non. Mais cette vision idéale de Paris en 2050, nous la voulons tous. Effectivement, les objectifs du précédent plan ne sont pas encore tous atteints. Nous ne pourrons que continuer d’accumuler le
retard. Mais un grand oui pour ce plan. J’en profite pour faire une explication de vote sur les vœux déposés. Nous serons
favorables. Je rends hommage au groupe UDI-MODEM qui avait déposé un vœu demandant également la possibilité de menus végétariens en juillet 2017 dans toutes les cantines scolaires, mais il avait été rejeté. Cela va dans le sens de ce que nous demandions. »