Tribune : Plan vélo, 3 ans après !

Voté à l’unanimité en 2015, le plan vélo pour Paris a pris du retard ! L’objectif du plan est de faire du vélo 15% des déplacements dans Paris, notamment, grâce à la réalisation de 90% du plan vélo dès 2020. Sans nous en réjouir, ces deux engagements ne seront certainement pas tenus.

Première carence, l’investissement de la mairie de Paris pour accompagner la mise en place de ce plan. Des projets dans le cadre du budget participatif ont été intégrés depuis 2015 pour permettre d’ajouter de l’argent dans la réalisation des pistes cyclables. Au conseil d’arrondissement de juin, nous avons voté une délibération pour obtenir des subventions de la région Ile-de-France. Des subventions importantes qui viendront financer des pistes qui desserviront obligatoirement des pôles de transports publics, des gares, des lycées, des CFA, des stations de covoiturage, etc. Pour cela, la ville devra fournir un programme d’opérations pour les trois ans à venir pour débloquer la subvention.

Deuxième carence, l’état des chaussées qui n’encouragent pas la pratique du vélo et les ruptures actuelles de certaines pistes cyclables qui sont carrément anxiogènes.

Il ne fait vraiment pas bon d’être en vélo à Paris ces derniers temps – et l’échec du nouveau vélib’ dont la mise en place opérationnelle n’est toujours pas connue, ne vient qu’ajouter de la confusion à cette volonté politique de la majorité de favoriser les circulations douces.

Une nouvelle fois, il nous apparaît important de relever et de signaler une erreur de méthode sur la mise en œuvre de ce plan (la précipitation, décidément, et se donner les moyens de ses ambitions) qui pénalisent les parisien.nes.

Tribune parue dans le journal « Notre 12e » n°82 (juillet-août 2018)