Aménagement des berges de Seine – rive droite

Ophélie ROTA, Conseillère d’arrondissement

« Merci. Je suis désolée mais je vais commencer comme tout le monde en disant que nous défendons beaucoup le fait de se réapproprier la Seine. Nous l’avons tous défendu dans nos programmes. Cela va dans le sens de l’histoire et nous sommes pour. Je vais rappeler la manière dont la Maire de Paris a présenté cela dans la presse. Je sais que ce n’est pas forcément de sa faute mais présenter 2 voire 3 semaines avant, un projet qui n’est même pas passé en conseil d’arrondissement, c’est un peu pénible car tout est déjà débattu. Elle assume dans la presse le fait de vouloir diminuer de façon très importante le trafic automobile. Il n’y a pas de langue de bois. Elle l’affirme avec force. C’est bien mais cela ne suffit pas. Elle est quand même la Maire de tous les Parisiens et la Maire de la capitale de la France. Il ne faut pas oublier toutes les catégories de population qui passent par Paris, les banlieusards et les touristes. Oui à l’aménagement des berges pour en faire de nouveaux espaces. Je rejoins M. MOULIN sur les partenaires associés au moment des concertations. Mais il y a un grand absent dans cette délibération, c’est un plan de circulation qui viendrait accompagner tout cela car la fermeture des berges va ramener des milliers de voitures sur les quais hauts et ce ne sera pas sans conséquences sur tout ce qui est bouchons, particules fines et donc pollution. Nous allons aussi amener des petites choses sur des nouveaux transports. On va essayer d’être inventifs en essayant de se réapproprier la Seine au sens propre du terme, en développant pour de bon des navettes bus. Cela peut être une vraie alternative. On évoque aussi des minibus électriques et silencieux qui pourraient côtoyer les marcheurs sur les quais bas. Dernier point. La période de concertation qui est assez importante, fera ressortir à mon avis, les mêmes inquiétudes et les mêmes faiblesses que l’on peut évoquer ce soir. Mais aussi le même enthousiasme sur la réappropriation des berges. Merci. »

Nous nous sommes abstenu sur cette délibération.